bataille-de-vertières-haiti
Crédit : Ulrick Jean Pierre
in

La bataille de vertières : Quand les Haïtiens ont infligé à Napoléon sa première défaite

Reading Time: 3 minutes

Seul pays au monde fondé par d’anciens esclaves, rebellés contre leurs maîtres français, Haïti devient en 1804 la première République noire après son accession à l’indépendance. Retour sur la bataille de Vertières du 18 novembre 1803, le dernier grand combat de la révolution haïtienne soldé par une défaite de l’armée française

L’expédition envoyée par Napoléon

En 1802, une expédition envoyée par Napoléon Bonaparte arrive à Saint-Domingue nom donné au territoire ouest de l’île d’Hispaniola, actuel Haïti,  qui était une colonie Française, et non pas l’actuelle capitale de la République Dominicaine, la partie orientale de l’île sous domination Espagnole –  pour  reconquérir l’île. En tête de cette expédition, le général Leclerc, et plus tard Donatien-Marie-Joseph de Rochambeau. Ils seront confrontés aux troupes du général Toussaint Louverture, mais celui-ci est rapidement défait militairement, les troupes françaises sont victorieuses.

Le 6 mai 1802, Toussaint Louverture est contraint de capituler, puis assigné à résidence dans sa propriété sur l’île. Le 7 juin de cette même année, Toussaint Louverture et ses proches sont déportés en France; enfermé au fort de Brest le 14 juillet 1802, il est transféré huit jours plus tard avec son fidèle serviteur Mars Plaisir au fort de Joux où il meurt le 7 avril 1803On dit que la rigueur de l’hiver aurait précipité sa mort.

 

Tenue d’un congrès secret

La révolution connaît un coup d’arrêt mais ne faiblit pas totalement, notamment avec la reprise de Port de Paix, le 12 avril 1803, par François Capois dit Capois-La-Mort, illustre officier de cette révolution. Le 18 mai 1803 se tient le congrès de l’Arcahaie, à l’Ouest de l’île. Cette conférence secrète des révoltés réunit Jean-Jacques Dessalines, ancien lieutenant de Toussaint Louverture et futur empereur d’Haïti, et des chefs de couleur, détachés de l’expédition de Saint-Domingue en comprenant qu’elle n’avait d’autre but que celui de rétablir l’esclavage. Parmi eux notamment, deux futurs présidents, Alexandre Pétion, un officier métisse et Henri Christophe, officier présent durant la révolte des esclaves de 1791 aux côtés de Toussaint Louverture. C’est aussi lors de ce congrès que naît le premier drapeau haïtien, bicolore bleu et rouge, inspiré du drapeau français dont la partie blanche – considérée comme symbole de la « race » blanche – a été déchirée.

bataille-de-vertières

La bataille de vertières

Le 18 novembre 1803, Dessalines ordonne de prendre le fort de Vertières. François Capois, commandant une demi-brigade, lance un premier assaut, mais ses troupes se trouvent décimées par les tirs des canons en provenance du fort. Viennent un deuxième, puis troisième assaut, mais  les force haïtiennes ne parviennent pas à vaincre les canons des Français . François Capois décide alors de lancer unu quatrième assaut, criant à ses hommes : « En avant ! En avant ! ». Sa ténacité suscitera l’admiration du général Rochambeau, successeur de Leclerc mort de la fièvre jaune quelques jours plus tôt. En effet, il aurait envoyé un messager à cheval vers Capois-La-Mort, avec une voix forte,  criant : « Le général Rochambeau envoie des compliments au général qui vient de se couvrir de gloire comme ça ! »

Dessalines envoie des renforts et les combats redoublent d’intensité. Le lendemain matin, le 19 novembre 1803, un message est transmis au quartier général de l’armée haïtienne par un soldat à cheval : « Le capitaine-général Rochambeau offre ce cheval comme marque d’admiration pour l’« Achille noir » pour remplacer celui que son armée française regrette d’avoir tué ». Les Français lancent  une charge finale, mais sont désespérément repoussés par Capois et ses renforts. Ce même 19 Novembre 1803, le général Rochambeau capitule, suivi des garnisons françaises. La France vient de perdre Saint-Domingue, Napoléon vient d’essuyer sa première défaite. 

Le 1er janvier 1804, Dessalines proclame l’indépendance d’Haïti. L’île devient ainsi la première République noire au monde. 

Comments

One Ping

  1. Pingback:

Loading…

0

Commentaires

comments

reine-njinga-de-ndongo-angola

Njinga de Ndongo : une véritable reine dure à cuire

Studafrik-stage-emploi-afrique

Stud’Afrik : la plateforme de recherche d’emploi et de stage en Afrique